Voyage sauvage au Nunavik

Si vous voulez effectuer un voyage hors du commun, Nunavik est la destination parfaite. Vous allez certainement vous demander, mais c’est où le Nunavik ? Il s’agit d’une région au Nord du Québec située au 55ème parallèle. Sa superficie est de 570 000 km² et elle est peuplée de 11 000 habitants essentiellement des inuits répartis en 14 villages. Cette région malgré son climat rude (arctique et subarctique) est très touristique.

En effet, elle possède d’incroyables paysages notamment avec ses magnifiques montagnes, ses fleuves, ses nombreux lacs le tout dans un décor de taïga et de toundra. De plus, ce sera l’occasion de vous immerger complètement dans la culture inuit en y passant des nuits dans les igloos, en partageant leur mode de vie, et leurs activités principales, qui sont la chasse et la pêche. Au Nunavik, de nombreuses activités sont présentes . Par conséquent, en voici quelques-unes.

La pêche est évidemment possible, puisqu’il s’agit d’une des activités principales des inuits. Par ailleurs, ses lacs, ses rivières regorgent de poissons. Ainsi, vous pourrez pêcher du saumon de l’Atlantique, qui est très combatif. Alors il vous faudra livrer bataille pour l’avoir. Vous pourrez surtout le pêcher sur les rivières aux Feuilles, Georges, à la Baleine ou Koksoak. Autre poisson assez batailleur, c’est l’omble chevalier présent partout dans la région surtout dans les rivières près des côtes. Sachez, qu’il peut peser jusqu’à 9 kg et qu’il est le plus recherché.

Il y a également l’omble de fontaine pour la pêche à la ligne et la truite de mer, qui elle en été se trouve dans l’eau salée des estuaires. Pour le touladi, espèce de grande taille, il se pêche à la ligne. Lui aussi est assez féroce une fois pris à l’hameçon. Vous le trouverez dans beaucoup de lacs, rivières. Vous aurez aussi l’omble de l’Arctique, poisson d’eau douce capturé à la mouche. Autre poisson d’eau douce présent le brochet, qui peut avoir 1,5 m de longueur et peser 25kg. Pour information, la saison de pêche s’étend du 1er juin au 7 septembre sauf pour le saumon de l’Atlantique et l’omble chevalier jusqu’au 30 septembre. De plus, il vous faudra obtenir un permis de pêche.

La chasse dont celle au caribou est très présente dans la culture inuit. Elle se pratique essentiellement au niveau de la rivière aux Feuilles, qui regroupe le plus grand troupeau au monde et au niveau de la rivière Georges. Cependant, afin de les préserver cette espèce naturelle, des règles sont à respecter notamment avec une période de chasse. Quant à vous, vous devrez faire appel à un pourvoyeur, qui s’occupera des autorisations et des permis pour vous. Autre espèce, que vous pourrez chasser toujours à la condition d’avoir le permis, est le bœuf musqué.

On en dénombre 60 000 au Nunavik répartis en troupeaux de 10 à 20. Ils sont très prisés par les inuits pour la qualité de leur laine. Le morse, quant à lui, est aussi chassé pour sa viande et des expéditions sont organisées, ainsi que des expédition pour la chasse à l’ours polaire. Le loup est également chassé mais cette pratique est plus difficile. C’est pourquoi, vous devrez vous faire accompagner par un guide inuit notamment .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.