Le tourisme durable et l’écotourisme de Casamance

La particularité de la Casamance, c’est, qu’elle offre un autre type de tourisme faisant d’elle un précurseur dans ce domaine. Il s’agit du tourisme durable et solidaire. Ainsi, depuis les années 1970 afin de relancer l’activité économique et d’arrêter l’exode rural, des logements traditionnels ont été édifiés au sein des villages. Ces logements sont ds cases à étage ou des cases à impluvium. Il s’agit donc des campements de villageois.

Sachez, que le prix des ces locations sont abordables et les bénéfices profiteront à la communauté du village comme le financement de case de maternité, de santé, de salle de classe par exemple. Ainsi vous participerez au développement de ces villages.
Par ailleurs, autre attrait pour le touriste de passage de ces campements de villageois, c’est qu’il lui permettra de s’immerger complètement dans la culture diola à travers son mode de vie et ses traditions. Enfin, des excursions avec un guide sont proposées dans les alentours. Si vous souhaitez vivre ce genre d’aventure, il existe les campements villageois d’Affiniam, celui de Coubalan, de Baïla, d’Enampore, d’Oussouve, de Kafoutine et d’Elinkine.

L’écotourisme en Casamance

La Casamance possède un véritable trésor naturel. En effet, sa nature a une multitude de facettes avec ses mangroves à palétuviers, ses forêts, ses palmeraies par exemple. Durant vos balades découvertes, vous y rencontrerez également une faune assez riche. Pour cela, plusieurs méthodes sont possibles. Vous pourrez découvrir ce milieu naturel soit en pirogue, en kayak, en vélo ou bien en effectuant des randonnées.

  • Pour les amoureux d’oiseaux, allez dans la réserve de Kassel, celle du lac du Sitokoto de Katountine, et dans l’aire maritime d’ Abéné, sur l’île aux Pélicans. Dans la réserve de Kassel, vous serez dans un paysage de mangroves. Ces dernières sont les plus impressionnantes de la Casamance et durant votre balade en pirogue, vous y verrez le héron goliath, la spatule blanche, le pélican, l’échassier par exemple. Sur le lac de Sitokotode Katountine, il y a la réserve de Kaissaï, vous y observerez des cigognes, des rapaces, des ibis, des ombrettes africaines, des canards entre autres. Elle sert également de lieu de reproduction de certaines tortues marines et de nidification de nombreux oiseaux. . Sur l’aire marine d’Abéné, vous verrez des échassiers, des pélicans, des sternes, des labbes, des courlis, des chevaliers. Et côté forêt d’Abéné, vous observerez des aigles, des coucous, des touracos, des cossyphes. Sur l’île aux pélicans, au milieu de la mangrove, il s’y trouvent des pélicans, mais aussi des flamants roses, des cormorans et des échassiers par exemple.
  • Découvrez les espèces marines sur les îles du Delta du Casamance. Vous pourrez le faire soit en pirogue soit en kayak afin de pouvoir vous déplacer dans ce labyrinthe de bolongs et de mangroves. Ainsi, vous partirez à la rencontre de barracudas, de capitaines, de lottes, de mérous. Pour les pêcheurs, c’est une activité à faire incontestablement. Enfin, si vous êtes à bord du Ferry, qui vous mènera à Dakar, sachez, qu’il ne sera pas impossible d’y voir des dauphins.
  • Les arbres géants de la Basse Casamance sont à voir. Plusieurs d’arbres sont dans cette catégorie. Alors cela pourra être des fromagers principalement, des manguiers, des baobabs, des tamariniers par exemple. Sachez, que chaque village casamançais possède au moins un arbre géant voire même plusieurs. Ils sont important pour les populations et sont considérés comme sacrés. Ainsi à titre d’exemple, vous avez le Fromager d’Abéné, le Fromager d’Elinkine, les deux Fromagers de Diembering, le Fromager de Mlomp.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.